Le sexe qui manque à ma vie…

C’est entre deux trois orgasmes que j’ai pris conscience que le sexe est le seul délice qui me nourrit encore le cœur. C’est la chose que j’adore encore goûter dans ce monde. La seule chose qui me fait sentir assez vivante pour me donner l’envie d’en acquérir toujours plus dans cette vie misérablement trop grise. C’est ma seule récompense à moi. L’unique moment qui me livre un réel bien-être. C’est comme si lorsque je baisais, j’atteignais un niveau de confiance auquel j’aurais jamais cru pouvoir atteindre dans cette foutue vie. C’est du moins, le seul endroit où je me permets de me sentir belle et accomplie. Probablement parce que je me sens désirée, probablement parce que je me sens aimée aussi. Il s’agit peut-être d’une simple perception, mais je ressens ton envie de me caresser, je ressens ton délicieux désir de me combler en entier. Je me sens bien, parce que j’arrive à te livrer, dans le meilleur de moi-même, une sensation qui pour moi est la meilleure sensation qui n’existe pas dans ce monde. L’ORGASME. Le sexe, c’est tristement ma seule arme. C’est la seule chose que je crois maîtriser assez bien entre nous pour te garder dans ma vie. Parce que pour le reste, plus rien ne va vraiment. Mes défauts sont si difficiles à gérer et prendront probablement jamais le bord. Je suis si compliquée dans la majorité de mon être. Parce que je suis trop blessée et surtout trop fragile. Voilà pourquoi je m’engouffre autant dans le sexe en général, parce que ça m’enlève littéralement toutes douleurs à ma vie. C’est mon seul remède pour cesser de souffrir autant. Alors, c’est en baisant avec toi que j’ai compris que je m’enlaçais aussi intensément à travers tout ton être, parce que j’ai envie de laisser ma marque sur ton corps. J’ai envie de graver à jamais ta sexualité, notre sexualité. J’ai envie que ma présence soit imprégnée dans ta chaire la plus profonde. J’ai envie d’être imbibée dans toutes tes expériences et surtout, surtout, marquer tes souvenirs pour l’éternité.  

J’ai envie d’éterniser ma jeunesse auprès de toi. J’ai envie d’être ce vieux couple qui ne vieilli jamais. Ce couple qui n’est jamais trop exténué par le travail, jamais trop occupé par les enfants, ou bien jamais trop stressé de leur travail pour finalement finir par baiser toute la nuit. Toutes les nuits. Sans exception. Comme si l’on n’avait jamais été victimisé par le temps, comme s’il ne nous avait jamais fait mûrir trop vite. Comme s’il n’avait jamais réussi à éteindre notre vieille âme au travers notre jeune mentalité. J’ai envie d’éterniser ma présence dans ta tête et dans tes souvenirs autant lointains que récents. J’ai envie que tu dises « criss que cette fille-là je l’ai aimé, puis criss qu’on a baisé. » J’ai envie que ce soit magique à tous coups moi et toi. Trop magique pour que ce soit vide d’émotions avec celle que tu baiseras si jamais on n’arrive pas à rester jeune trop longtemps. J’ai envie que tu te rappelles de mes seins effleurant ton torse, de mon visage frôlant ton corps et de mes lèvres si douce où tu aimes tant te faire caresser. J’ai envie que tu te rappelles à quel point j’aime t’aimer, à quel point j’adore toujours plus t’en donner.

***

J’aurais tant rêvé de ces expériences dans ma vie, mais j’ai bien peur que ce ne soit plus possible. Comme si l’espoir de vivre une sexualité éternelle avec toi c’était complètement éteint au fil de ces baises qui ne me semblent désormais plus me combler. J’ai peur qu’on soit déjà pris au piège par le temps, qui finalement nous a fait vieillir trop vite, plus vite que je l’espérais. Bordel, on est encore tellement jeune, encore tellement vivant et on ne baise pratiquement plus. Du moins, plus comme avant. Plus aussi souvent, plus aussi intensément. Parce que pour toi le sexe n’est pas ce qui te comble l’intérieur. C’est un surplus dans notre relation. C’est un si grand cadeau qui se mérite et s’apprécie.  Pour toi, le sexe n’est pas ce qui définit si je t’aime ou je ne t’aime pas. Alors que pour moi, pour ma tête un peu perdue, pour mon vide intérieur et pour mon grand manque d’amour, il en faut tellement plus. Plus que ce que nous nous permettons à ce jour… Et là je suis complètement brisée parce que je t’aime. Parce que je suis littéralement en manque de toi.  En manque de moi qui ne se reconnais même plus. Parce que tristement, je réalise que je ne serai probablement jamais totalement comblée. Comme si le sexe qui manquait à ma vie, avait fendu mon cœur en deux, chaque morceau palpite encore parce qu’il t’aime à mort, mais aucun d’entre eux n’est réellement encore vivant…  Probablement parce qu’il leur manque quelque chose d’essentiel à leur union. Il leur manque ton désir sexuel de les aimer….

Alexanne.L abonnez-vous à ma chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCujGfjuAMq5bQmh7e6CFonQ

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s